EDITO DE LA SEMAINE

2ème  dimanche de l’AVENT– 8 décembre 19 Matthieu 3, 1-12

 

Préparons-nous !

Son cri, si puissant, traverse le tympan de l’horizon. Il est cette voix forte et sûre qui donne le ton d’une espérance tant attendue.

En ces jours-là, un bouleversement s’introduit pour toujours dans la brèche de notre humanité. Jean le Baptiste ouvre la voie à qui veut bien se laisser entraîner par Celui dont il dit qu’il n’est pas digne de retirer ses sandales.

Personnage austère, sa valise fait le poids du vide qu’elle contient. Libre de toute attache, elle pèse la force du message qu’il délivre en vérité, sans gêne ni peur : des pierres que voici, Dieu peut  faire surgir des enfants à Abraham.

Désormais tout est possible par Celui qui vient derrière lui, qui est plus fort que lui. Des chemins s’ouvrent mais il faut les déchiffrer, les défricher. 

De la nouveauté s’annonce jusqu’à cette prise de conscience que les matières les plus dures et les plus inertes peuvent s’animer sous le souffle de Dieu.

Et qu’il plaît à Dieu d’engendrer un enfant qui fasse crier les pierres sur son passage, un enfant qui fasse rouler les pierres qui obstruent nos horizons. (Eclats d’Evangile Marion Muller-Collard)

Alors, pour marcher vers Noël avec douceur, légèreté et détachement, voici une liste, non exhaustive, des affaires à emporter dans notre valise : la prière ! pour entretenir le souffle ; le discernement ! pour emprunter les chemins qui mettent dans la paix ; la confiance ! pour avancer avec persévérance ; la lumière ! pour être éclairé dans la nuit ; la liberté ! pour croire que la vie est dans LA VIE.

L’attente se fait alors plus légère, plus douce, plus confortable. Elle est accompagnée par le mouvement de Marie qui, heureuse de la nouvelle qu’elle porte en elle, s’en va en hâte trouver sa cousine Elisabeth. Celle-ci, stérile dans sa vieillesse … sur qui le souffle de Dieu a agi ….. car rien n’est impossible à Dieu.

C’est de ce même enfant, qui tressaille en elle au moment de la rencontre avec Marie, que jaillit le cri dans le désert de Judée : Convertissez-vous, car le Royaume des Cieux est proche.

N’hésitons pas, préparons-nous!

Catherine Menoud